Actu politique et langue: 6 termes médiatiques commentés

Utilisons les ressorts de langue française pour comprendre le débat pour les présidentielles d’hier soir et l’actualité politique. Je vous propose un commentaire sur 6 termes, expressions ou formules que j’ai repérés dans les médias aujourd’hui et qui ont été employés pour récapituler le débat. Entre figures de style, expressions tirant leur origine du domaine militaire, vulgarité, anglicismes, référence à la stratégie ou à la discrimination, je vous explique quel aperçu l’analyse des termes peut donner de ce qui sous-tend les échanges.

L’anaphore : une figure de style faite pour marquer les esprits

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.31.04.png

L’anaphore (coucou ceux qui révisent pour le Bac de français) est une figure de style, c’est à dire une manière de s’exprimer, qui permet d’insister sur une idée en la répétant.

Hier, le candidat à la présidentielle et ancien Premier Ministre de l’ère Sarkozy, François Fillon, a ponctué son discours d’une anaphore sur le  » président exemplaire », voici un extrait:

« Qu’est ce que c’est qu’un président exemplaire?

C’est d’abord un président qui dit la vérité aux Français sur la réalité de la France et la réalité du monde

Après, un président exemplaire c’est un président qui met en oeuvre les engagements qu’il a pris devant le peuple, quelles que soient les difficultés,

Un président exemplaire c’est un président qui respecte son Premier Ministre, qui respecte le gouvernement et qui respecte l’équilibre des pouvoir prévu par la Constitution (…) »

Vous avez compris le principe, au total, l’anaphore sera développée 6 fois (vous pouvez écouter la tirade ici ).

L’objectif de l’anaphore? Imprimer l’idée répétée dans la mémoire de l’interlocuteur. Cela rappelle d’ailleurs la célèbre anaphore de François Hollande il y a 5 ans, sur le thème de « Moi, président« .

Passe d’armes : un terme typique des débats houleux

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.27.05.png

Ce terme a été largement utilisé par les médias pour qualifier les échanges du débat d’hier. C’est une expression intéressante, plutôt soutenue, employée pour qualifier des échanges vifs, procédant d’un désaccord entre les parties.

Pour faire simple, le terme est synonyme d' »altercation ».

Il n’est donc pas question d’armes au sens militaire, mais cette expression tire son origine des tournois, où elle qualifiait les enchainements d’attaques et de ripostes.

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.27.25.png

On en retient que les débats ont donc été houleux, pas au point d’en venir au mains mais parfois ce n’est pas passé très loin (Twitter s’en est beaucoup amusé d’ailleurs).

Revenir à la charge: un autre terme indicateur d’un débat tout sauf paisible ou amical

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.23.22.png

Revenir à la charge signifie insister, revenir sur un même sujet. C’est un terme qui prend son origine dans le vocabulaire militaire : revenir à la charge signifiait retourner au combat après avoir été battu.

L’expression indique l’importance des affrontements verbaux qui ont marqué le débat.

Cartonner, faire le jeu, éculé

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.33.25.png
Extrait d’un article de Marianne.net, intitulé Présidentielle : Marine Le Pen  veut briser son « plafond de verre » à coups d’abstention, par Louis Hausalter

Une phrase, trois expressions significatives.

« Cartonner » est un mot familier pour signifier « avoir du succès », « atteindre ses objectifs ».

« Faire le jeu » est un terme très employé par les médias de nos jours, essentiellement en politique, et signifie « être utile dans la stratégie de quelqu’un, d’une organisation« .

Enfin, « éculé » (attention à ne pas faire de confusion avec un mot vulgaire à l’orthographe très proche qui contient la lettre « n ») qui permet de faire référence à quelque chose (un mot, une idée, un concept) qui a trop servi, qui est usé.

Ces trois termes employés dans la phrase nous permettent de comprendre l’idée générale véhiculée par l’article : les idées du FN (Front National, parti français d’extrême-droite) ont beaucoup de succès en ce moment, on se demande si, selon une idée très rebattue, répétée, l’abstention rend service à ce parti.

Le plafond de verre : un concept important référant à la discrimination

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.33.37.png

L’image est parlante (c’est-à-dire que l’on peut facilement la comprendre en l’imaginant) : un plafond de verre est une limite- invisible-  à l’ascension.

Cette expression fait référence à la discrimination de genre le plus souvent, qui empêche les femmes d’accéder à certaines fonctions importantes. Depuis les années 2000, elle est très employée par certaines femmes politiques dont Marine Le Pen. Je vous conseille, pour mieux comprendre comment cette expression est devenue un véritable argument politique, un très bon article sur Rtl.fr, à lire ici .

 » Foutre un procès « : un soupçon de vulgarité

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.28.31.png

« Foutre un procès », l’expression ferait hausser les sourcils à votre professeur de lettres classiques. Il faut être bien excédé (énervé)  pour en venir à l’employer : elle signifie intenter un procès.

Le terme « foutre » (comme dans l’expression à utiliser avec précaution et modération « je n’en ai rien à foutre » qui signifie « ça m’est égal » mais s’emploie lorsque l’on sort de ses gonds) est synonyme ici de « faire ». Pour le sens premier, je vous renvoie à vos dictionnaires 🙂

La séquence en question est à écouter  ici .

Et enfin des anglicismes : clash, faire le show

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.29.47.png

Les anglicismes dans les médias tout comme dans la langue française aujourd’hui sont monnaie courante, j’en ai repéré 2 qui me semblent intéressants: « faire le show » et « un clash ».

Faire le show c’est faire un spectacle, mener le score de la conversation en divertissant l’assistance.

C’est somme toute représentatif de la prestation du candidat ouvrier Philippe Poutou, puisque ses interventions ont été très remarquées. Pour preuve, il est le candidat qui a gagné le plus de followers Twitter  pendant le débat d’hier soir:

C8mqEtSXoAELv67.jpg

Enfin le « clash » , est encore un terme symptomatique du niveau de tension pendant les débats : le terme anglais clash signifie « confrontation violente » et s’emploie beaucoup dans la langue orale en français depuis plusieurs années.

Capture d’écran 2017-04-05 à 10.31.23.png

Conclusion

L’analyse de certains termes d’intérêt utilisés par les médias pour évoquer le débat politique d’hier ou employés dans l’actualité politique récente nous permet d’avoir un aperçu (non exhaustif bien-sûr ):

  • du choix des mots utilisés par les hommes et femmes politiques, particulièrement lors du débat d’hier soir
  • du choix des mots et expressions utilisés par les médias pour y référer

Qu’est-ce qu’il en ressort? 

Un contexte tendu (expressions du domaine militaire comme passe d ‘armes ou revenir à la charge)

Une volonté de marquer les esprits, de sortir du lot (l’anaphore de Fillon, Poutou qui « fait son show »)

Le Pen joue joue aussi sur le fait qu’elle est une femme ( avec le concept de plafond de verre, sous-entendant que la discrimination l’empêcherait d’atteindre les plus hautes fonctions de l’Etat)

Fillon, acculé (encore un autre terme à ne pas confondre avec un terme proche s’écrivant avec un « n » ) a malencontreusement perdu son calme et est tombé dans la vulgarité

les médias en ligne tendent à user d’anglicismes, sans doute pour parler aux lecteurs dans un langage qui leur parle davantage, et/ou qui peut mieux les inciter à s’intéresser à la lecture des temps forts ou des analyses du débat.

 Capture d’écran 2017-04-07 à 22.10.01.pngUPDATE:

Voici une excellente vidéo du journal Le Monde sur les figures de style en politique, je vous mets au défi de toutes les connaître : Réviser vos figures de rhétorique avec les politiques

 

Qu’en pensez-nous? Livrez-nous votre analyse en commentaire!

Publicités

Un avis?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s