Le rapport des candidats aux mots: notre infographie des mots-clés

Je n’aime pas la politique, mais j’aime les mots. Et ça tombe bien, puisque les discours politiques sont taillés pour jouer sur les mots et donnent de formidables occasions de voir la rhétorique à l’oeuvre, quoique pas toujours dans l’optique de rendre les idées accessibles et claires! 

Analyser les mots, en se dégageant de l’émotion, permet une prise de recul sur le discours des candidats. Sachez-le : les mots sont de formidables outils lorsque l’on sait les utiliser et les décoder!

Des mots-clés pour y voir clair

Beaucoup d’entre nous ont du mal à y voir clair et doivent ruser pour avoir du discernement dans cette campagne électorale riche en événements parfois pluri-quotidiens. Et le constat est là : que de brouhaha! Qu’est-ce que nous sommes supposés comprendre et non ressentir?

Un peu confuse moi-même, j’ai appliqué ce que je dis à mes collaborateurs et lors de nos formations à nos étudiants : quand vous ne comprenez rien à un texte, extrayez les mots-clés!

Ce principe simple et efficace fonctionne merveilleusement bien avec les discours et programmes des candidats à l’élection, et j’ai trouvé en creusant un peu, que de (beaucoup) plus grands experts que moi ont déjà eu cette idée, notamment Cécile Alduy, que je ne connaissais pas et que j’ai découvert avec plaisir. Enfin la sémantique s’applique à des choses du quotidien et nous fournit un outil concret!

Professeure de littérature à l’Université de Stanford et chercheure associée au Cevipof à Sciences Po, Cécile Alduy a réalisé un travail remarquable en analysant 2,5 millions de mots dans tous les discours politiques (en meeting, entretiens presse, interviews radio…) de 2014 à 2016. Elle en a tiré un livre intitulé « Ce qu’ils disent vraiment ».

Je suis tombée sur une émission passionnante où elle intervenait récemment à la radio (à écouter ici: La politique de mots-clé- France Culture), et en m’inspirant également des nuages de mots-clés réalisés par le journal l’Union, dans une série d’articles intitulés « le poids des mots dans le programme de X » (exemple ici avec le programme de F.Fillon), j’ai réalisé une infographie résumant les mots-clés à retenir pour les 5 principaux candidats, et des commentaires inspirés sur ce que j’ai appris en écoutant et en lisant Cécile Alduy. Je retiens ces idées :« les mots, plus encore que les images, sont la matière première des discours des politiques » et « les mots ne sont jamais anodins: ils sont les outils d’une stratégie. »

Et oui. Voyons voir ces mots.

L’infographie 

Capture d’écran 2017-04-10 à 17.17.12.png

Qu’en penser?

A chacun de penser ce qu’il veut, c’est le but: dégager le « bavardage » pour que tout le monde puisse y voir clair 🙂

Je vais vous parler de ce qui m’a surprise. En extrayant les mots-clés des discours et programmes des candidats, je m’attendais à :

  • des idées-force presque spécifiques à chaque candidat, car l’idée lors d’une élection c’est de se démarquer
  • des mots-clés importants dans une campagne que l’on retrouve chez tous les candidats (la France, la la liberté, la fraternité, le peuple, la démocratie…)

Et en fait surprise: à part chez Fillon et Le Pen, les mots-clés ne sont souvent pas des idées fortes  mais plutôt, dans de nombreux cas, des verbes d’action passe-partout.

Ensuite, les mots-clés importants que je m’attendais à trouver ne se retrouvent pas souvent dans les discours et les programmes de la plupart des candidats.

Par ailleurs, l’écart entre ce que les candidats disent d’eux-même et de ce que les gens perçoivent est souvent très frappant : l’exemple le plus drôle est qu’ils se positionnent tous comme étant « anti-système » ou le critiquent, alors que le public ne les voit pas ainsi, et que, finalement, ils usent et abusent de cette notion polysémique de « Système » sans que l’on comprenne à quoi ils font référence.

Par ailleurs, les discours des 5 principaux candidats sont finalement uniformes. Ce n’est pas ce à quoi on s’attend en les voyant s’agiter 🙂

Pour y voir plus clair, je vous conseille un article éclairant de l’Express qui revient sur ce positionnement généralisé contre le « Système », à lire ici.

Capture d’écran 2017-04-07 à 22.10.01.pngEt si le sujet vous passionne, vous pouvez allez directement lire le travail de Mme Alduy à la source  en cliquant ici (lien Amazon):

Et vous, que pensez-vous du poids de mots dans cette campagne? Comment faites-vous la part entre l’émotionnel véhiculé par les discours, le brouhaha des mots et des tirades continuelles des politiques et le sens profond des discours?

Partagez vos idées avec nous!

Publicités

Un avis?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s