Comment mieux écrire en français? Suivez le guide avec ces 6 règles qui changent tout

Douter de soi lorsque l’on écrit, ce n’est pas une fatalité. Ces 6 règles simples qui sont essentiellement le fruit du bon sens vous permettront de corriger progressivement votre manière d’aborder l’écrit, que le français soit votre langue maternelle ou non.

thought-catalog-214785.jpg

1. Organisez !

Bien écrire en français c’est comme bien écrire dans toutes les langues : il faut organiser ce que vous écrivez.

Sans structure claire, le message passe mal, alors qu’une bonne structure permet à celui ou celle qui vous lit de mieux accéder à ce que vous voulez exprimer.

Lisez cet exemple extrait d’une rédaction d’élève sur le sujet de la mode :                                                   

La mode, c’est le choix de chacun. Porter des vêtements montre qui ont est, ce que l’on veut dire. Porter une robe, ce n’est pas la même chose que porter un pantalon strict pour une femme, la première option est plus féminine et montre une volonté de s’affirmer. C’est un choix personnel, esthétique mais aussi professionnel, et un choix d’affirmation de soi. Ce n’est pas pour rien que la mode est si importante dans le monde d’aujourd’hui. Je trouve que la mode reflète notre manière de penser.

 

Il faut une progression logique dans les idées : partir des idées les plus générales, pour aller vers les arguments et ensuite vers des exemples plus personnels. Par exemple, si l’on décompose le paragraphe en utilisant des couleurs, on fait apparaître les différentes parties qui se mélangent :

En vert : généralités sur le thème

En orange : argument

En bleu ciel : exemple

 

La mode, c’est le choix de chacun. Porter des vêtements montre qui on est, ce que l’on veut dire. Porter une robe, ce n’est pas la même chose que porter un pantalon strict pour une femme, la première option est plus féminine et montre une volonté de s’affirmer. C’est un choix personnel, esthétique mais aussi professionnel, et un choix d’affirmation de soi. Ce n’est pas pour rien que la mode est si importante dans le monde d’aujourd’hui. Je trouve que la mode reflète notre manière de penser.

 

Voici une manière d’organiser les mêmes idées de manière plus cohérente :

(Introduction au sujet) La mode fait partie intégrante du monde dans lequel on vit : nos choix vestimentaires ne sont jamais anodins.

(Argument 1) La mode est partout : la TV, dans les magazines, dans les arrêts de bus, nous nous sentons tous concernés (voire agressés) par elle, même si  l’on ne souhaite pas particulièrement s’affirmer par son biais. Il est bien difficile d’y échapper.

(Argument 2) La mode reflète nos choix personnels, nos préférences esthétiques mais aussi, souvent, nos convictions. Par exemple, une femme ne choisit pas de manière anodine de ne porter que des pantalons au travail ou plutôt des tenues et des couleurs plus féminines ou à l’inverse un homme qui porte des t-shirts sous ses vestes pour au bureau plutôt que des chemises et cravates fait passer un message sur sa personnalité ou sa manière de voir le travail. Les choix vestimentaires, que l’on suive la mode ou non, en disent donc long sur nous.

 

2. Faites des phrases simples

Pour être compris, et si vous n’êtes pas encore un grand auteur reconnu ou un Immortel, laissez tomber les structures complexes, surtout si vous ne les maîtrisez pas.

Lisez cet exemple: 

mieux écrire en français.png
Télévision publique, la mal-aimée du pouvoir, Marc Endeweld , Le Monde diplomatique, décembre 2017

 

La phrase vous paraît légèrement difficile à comprendre? C’est normal, elle est complexe, certainement trop même. En voici une version simplifiée : 

 

Au cours de son mandat, pour montrer son style, il a laissé de côté les bonnes manières : sur les conseils d’Alain Minc, lors d’une réunion en petit comité en janvier 2008, il a décidé de supprimer totalement la publicité sur les chaînes de France Télévisions.

 

N’oubliez pas : lorsque l’on écrit c’est pour être lu et compris.

 

Si vos phrases sont jolies mais que quasiment personne n’en comprend le sens, c’est quelque chose ne va pas. SIMPLIFIEZ.

angelina-litvin-32188.jpg

3. Pas de phrase de plus de 2 lignes

Le meilleur conseil que j’aie reçu de l’un de mes professeurs fut :

 

« Quand une phrase dépasse 2 lignes, vous mettez un point et vous en recommencez une nouvelle ! »

 

Appliquez cette règle sans modération : elle vous sauvera des phrases dont on oublie les sujets, que l’on reprend ensuite par un pronom qui n’est pas correct, cela vous évitera les pronoms relatifs erronés et des structures bancales, et de manière générale, celui ou celle qui vous lit vous comprendra mieux.

 

4. Des connecteurs logiques bien choisis et bien dosés

En français, s’agissant des connecteurs logiques, j’ai remarqué qu’ il y a deux écoles : 

  • ceux qui n’en emploient pas du tout ou quasiment pas
  • ceux qui en tartinent à toutes les sauces (= qui en mettent partout, parfois avec excès)

Les autres, ceux qui savent les choisir et les placer avec style, ne sont pas la majorité.

Les connecteurs logiques, c’est par exemple mais, alors, puisque, d’abord, ensuite, par ailleurs, notamment, c’est-à-dire que ce sont des mots qui servent à organiser ce que vous exprimez et donc ils ont pour fonction d’aider vos lecteurs à comprendre la progression et la logique de ce que vous écrivez.

Partant de là, lorsqu’il y en a trop, ils alourdissent le message et lorsqu’il n’y en a pas, le lecteur n’est pas (ou mal) guidé dans la lecture.

La première chose avec les connecteurs logiques c’est donc de savoir doser !

Il faut aussi savoir les choisir : pensez à des panneaux de signalisation sur la route pour indiquer les obstacles à l’automobiliste.

Lorsqu’ils doivent indiquer un changement de direction (donc une idée opposée), ou qu’ils doivent indiquer une hypothèse, ou le but ou la fin d’un paragraphe, leur rôle est particulièrement important.

Certains cherchent à placer des connecteurs logiques qui « sonnent » bien comme quoi qu’il en soit ou  en dépit de.

Pourquoi pas, mais seulement si :

  1. ils jouent effectivement un rôle pour guider le lecteur
  2. vous les orthographiez correctement !

S’ils compliquent la compréhension du message, vous pouvez vous en passer !

 

5. Le message doit être accessible à tous

Cette règle est très importante, or beaucoup d’étudiants continuent de l’enfreindre jusqu’à la fin de leur cursus universitaire et même au-delà :

Pas de jargon, pas de sigles ou d’acronymes, pas de nom propre, pas de lieu inconnu, de marque ou d’entreprise, ni de mots provenant d’une langue étrangère que vous n’avez pas défini au moins une fois dans le texte ou dans une note de bas de page.

Partez du principe que soit le mot / sigle/ marque est MONDIALEMENT connu, soit vous devez le définir. 

Cette règle est aussi valable pour les concepts qui ne sont pas connus de tout le monde et pas uniquement des experts dans votre domaine (exemple  : la « projection » en psychologie, le mot « smartphone » dans une rédaction, la FAO, la Creuse, le FLE…).

 

6. Relisez-vous

Oui, je sais, vous avez déjà entendu ce conseil plein de fois. Mais je sais aussi que peu de gens l’appliquent, et en particulier peu de gens parmi ceux qui font beaucoup d’erreurs à l’écrit.

Peut-être pensez-vous que vous faites beaucoup de fautes et que vous relire va vous stresser.

D’accord, mais il ne s’agit pas de relire « n’importe comment ». Il s’agit de relire en cherchant des fautes spécifiques que vous avez tendance à faire.

Un conseil que je donne tous les jours aux étudiants c’est d’établir une liste de leurs erreurs fréquentes et de systématiquement vérifier ces erreurs-là lorsqu’ils finissent d’écrire, surtout lorsque l’écrit est important.

L’expérience montre qu’en chassant ces fautes spécifiques, votre écrit fait déjà une meilleure impression, à vous et aux autres. En faisant une meilleure impression, vous avez de plus en plus envie de vous appliquer car vous avez plus confiance en vous. Progressivement, si vous persévérez, vous écrirez à chaque fois mieux que la fois précédente.

 

 

joanna-kosinska-439233.jpg

 

Vous avez aimé ces conseils? Partagez-les et commentez.

 

 

Et pour découvrir nos cours de langue et autres prestations:

 

Capture d’écran 2017-04-04 à 17.26.25.png

©Polyglotworld 2017 – Tous droits réservés – All right reserved

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

6 commentaires

    • Bonjour Irma ! C’est un plaisir de partager nos ressources avec vous, n’hésitez pas à les partager à votre tour pour en faire profiter tout le monde 🙂

      J'aime

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s