Exemple de production orale au DELF B2: la culture, un rempart à la crise – Audio et préparation au débat • FLE

A l’examen de DELF B2, il vous est demandé de faire un exposé oral de 10 minutes sur un texte que vous aurez préparé pendant 30 minutes. Cet exposé oral sera suivi d’une discussion avec l’examinateur. Dans ce billet nous vous proposons un sujet sur le thème de la culture en temps de crise, puis vous écouterez un exemple d’exposé que nous commenterons ensuite, pui nous vous proposerons des questions et réponses pour préparer le débat avec l’examinateur. 

Plan du billet:

-Format de l’exercice

-Lecture du sujet

-Exemple d’exposé oral

-Comment se décompose cette présentation?

-Préparation au débat avec l’examinateur

-Autres ressources utiles

 

delf b2 exposé et débat .png

Format de l’exercice

Vous avez 30 minutes de préparation et 20 minutes de passation (soit environ 10 mn pour le monologue puis environ 10 minutes de débat avec l’examinateur).

L’ensemble est noté sur 25 points , soit 1/4 des points de l’examen de DELF B2.

 

Sujet de production orale

Vous pouvez consulter le sujet de production orale en cliquant sur le pdf ci-dessous :

PDF – Production orale au DELF B2 – La culture un rempart contre la crise

 

Exemple d’exposé 

Voici une réponse possible à ce sujet. Écoutez attentivement l’exemple de production orale que ne vous proposons.

 

Comment se décompose cette présentation?

Durée totale de l’exposé: 9:20

Organisation : 2 parties

Partie 1: jusqu’à 4’12 => elle correspond à la présentation de l’article et à un commentaire sur les éléments mentionnés dans ce dernier

Dans cette partie, on présente l’article et on reprend les éléments qui y sont mentionnés :

  • Titre du magazine d’où provient l’article
  • Date et commentaire sur l’ancienneté de l’article et ancrage dans l’actualité de l’époque (la crise économique en Espagne)
  • Le titre de l’article
  • Le nom du journaliste
  • La problématique posée
  • La thèse de l’auteur
  • Reprise de la citation du texte, contexte de cette citation
  • Arguments du journaliste : la culture n’est plus perçue comme superflue car les livres laissent place à l’imagination, à l’innovation et à l’adaptation
  • Citation de l’éditrice mentionnée par le texte (les livres résistent bien à la crise)
  • Avis du directeur de librairie

Partie 2 : de 4’12 jusqu’à 9’20 => commentaire personnel sur l’article

  • Je présente mon avis sur l’opinion du journaliste : il est probablement un peu trop optimiste lorsqu’il dit que les gens ne sont pas prêts à se passer de culture en temps de crise.
  • On peut donner l’explication du faible prix des livres qui explique le choix des espagnols en période de crise.
  • Les gens n’ont peut-être pas tiré les leçons de la crise : il se peut que lorsque la crise sera terminée, les gens retourneront à d’autres activités culturelles plus chères, le livre est peut-être la seule « activité » que certains peuvent se payer en temps de crise.
  • Il faudrait avoir une idée des chiffres de la consommation de biens culturels en dehors des périodes de crise.
  • Le livre prépare-t-il mieux à affronter l’avenir? Ce n’est pas sûr. Le livre n’a pas d’effet immédiat. Il faudrait lire tout le temps pour que les livres aient un effet sur l’avenir.
  • Conclusion : L’article est intéressant mais il nous faudrait plus d’informations pour pouvoir conclure que les gens restent attachés à la culture en temps de crise.

 

Préparation au débat avec l’examinateur

Après votre exposé oral, l’examinateur vous posera des questions sur le sujet que vous avez étudié et sur certains aspects de votre présentation. Voici des exemples de questions et leur réponses possibles : 

Question 1: Cet article aborde le thème de la culture en temps de crise en Espagne, pensez-vous que ce soit pareil en France?

Réponse possible : Bon, à mon avis, la crise a frappé moins durement la France que l’Espagne donc je dirais que c’est différent. Je vis en France et je peux constater que les Français sont de grands lecteurs : il y a de nombreuses librairies, beaucoup d’émissions consacrées aux livres à la télévision, je dirais donc que les Français lisent tout le temps, en temps de crise ou non.

Question 2:  Vous ne croyez pas à la thèse selon laquelle les Espagnols éprouvent des regrets en temps de crise. Pouvez-vous développer?

Réponse possible : Comme je l’ai dit, il est difficile d’imaginer que les regrets des Espagnols en temps de crise les poussent vers les livres et la culture. Je crois que ceux qui sont conscients des bienfaits et de la nécessité de la culturel le sont tout le temps, et pas seulement en temps de crise. Ceux qui ne voient pas l’intérêt de la culture ont d’autres préoccupations que les livres et surtout en temps de crise : manger, se loger…La culture est une forme de conviction, je ne crois pas à la prise de conscience subite et aux remords.

Question 3: Pensez-vous que les périodes de crise nous permettent de nous questionner sur nos habitudes de consommation ?

Réponse possible : Ça dépend pour qui mais de manière générale je pense que oui. La crise « remet les choses à plat », nous pousse à nous questionner sur plein de choses, et le manque d’argent nous pousse malgré nous à revoir nos choix de consommation, à nous rendre compte que certains achats sont superflus, trop chers, néfastes pour l’environnement. On peut tirer beaucoup d’enseignements si l’on réfléchit à notre manière de consommer et sur nos choix.

Question 4: Avez-vous adapté vos choix culturels à la crise économique?

Réponse possible : Je ne pense pas…J’ai toujours eu depuis que j’étais adolescente -avec mon argent de poche- puis depuis que je travaille, un budget consacré à la « culture » : livres, spectacles, musées, expositions…Ce budget est toujours stable et lorsque j’ai des périodes où je fais plus de dépenses, je diminue d’autres types de dépenses mais je ne rogne pas sur mon budget culturel. Pour moi, c’est sacré !

 

Vous pouvez retrouver un sujet similaire pour préparer l’oral dans le livre ABC DELF B2  (éditions CLE International) : 

 

 

Autres ressources utiles

Capture d’écran 2017-04-07 à 22.10.01.png Pour d’autres exemples d’écrit et d’oral au DELF B2, voici d’autres liens disponibles sur ce blog: DELF B1 et B2: ressources utiles

Afin d’améliorer vos compétences grammaticales, regardez l’explication sur les tournures impersonnelles (il s’agit de…il est…, il y a…), ou encore l’utilisation du verbe « manquer » en français.

Pour toute question, postez un commentaire et nous y répondrons.

 

Et pour découvrir nos cours et nos autres prestations: 

Capture d’écran 2017-04-04 à 17.26.25.png

Publicités

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s