Connaissez-vous l’expression « The writing is on the wall »?

Vous apprenez ou perfectionnez votre anglais? La maîtrise des expressions idiomatiques est la clé pour faire de vous un locuteur apprécié et pour vous ouvrir les portes de la compréhension de l’actualité ou de la littérature anglophone. Pour entamer la série des expressions idiomatiques en anglais, j’ai choisi aujourd’hui de vous dévoiler les dessous d’une expression en anglais qui peut s’appliquer à bien des situations et qu’il est fort utile de connaître.

baher-khairy-98238.jpg

 

« The writing is on the wall ». Littéralement : « l’écriture est sur le mur », ou en français correct « c’est écrit sur le mur ».

Commençons par quelques exemples qui vont vous donner une idée de la signification de l’expression qui nous intéresse:

*Many indicted war crimes suspects also see the writing on the wall.

* I think we see the writing on the wall, and it’s not good news.

* Can Arsene Wenger see the writing on the wall?

* Regrettably, Pakistan may be the only country in the world which is not ready to read the writing on the wall.

Vous avez une idée?

Commençons par un aperçu historique:

Oubliez le wall (mur ou page de profil) de Facebook, l’expression trouve en fait son origine dans la Bible, plus exactement dans le livre de Daniel où est relatée une scène de banquet offert par le premier roi de Babylone, Balthazar.Un banquet qui devient sacrilège lorsque le roi fait apporter de la vaisselle sacrée en or et en argent provenant du temple de Salomon, et qu’il trinque avec ses convives à la santé des Dieux de l’or, de l’argent du bronze et autres matières premières symboles de faste et de richesse. Une main apparaît alors, sortie de nulle part, et inscrit sur un mur des mots en araméen qui annoncent la chute de Babylone qui a encouru la colère divine. Pas de très bon augure tout ça n’est-ce pas?

En effet, l’expression « the writing is on the wall » ne présage de rien de réjouissant :

un échec, une fin proche, une déroute, ou tout au moins les signes avant-coureurs d’une suite néfaste. Si en français, aucune expression ne correspond totalement, il y a plusieurs manières de traduire la même idée.

Reprenons nos exemples du début:

Many indicted war crimes suspects also see the writing on the wall.

–> De nombreux suspects de crimes de guerre déjà inculpés voient également ce qui les attend.

 I think we see the writing on the wall, and it’s not good news.
–> Je crois qu’on entrevoit la suite des choses, et ce ne sont pas de bonnes nouvelles.

 Can Arsene Wenger see the writing on the wall?

–> Arsene Wenger va-t-il se rendre à l’évidence?

Regrettably, Pakistan may be the only country in the world which is not ready to read the writing on the wall.

–> Malheureusement, le Pakistan doit être le seul pays qui n’est pas encore prêt à voir la vérité en face.

Vous avez votre premier English idiom en poche et c’est le moment de vous mettre à l’utiliser. Vous trouverez dès à présent de nombreuses occasions d’employer cette expression à l’oral et à l’écrit.

Pour plus d’infos, je vous recommande la section « the English we speak », du site de la BBC, qui propose un dialogue audio ainsi que son script autour de notre expression du jour.

Bonne lecture à tous !

BBC LEARNING ENGLISH, « the writing is on the wall »:

http://www.bbc.co.uk, The English we speak

©Polyglotworld 2017 – Tous droits réservés- All rights reserved

 

Et pour découvrir nos cours de langue et autres prestations:

Capture d’écran 2017-04-04 à 17.26.25.png

 

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Un avis?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s